Le défi des Demois'Ailes

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Les Demois'Ailes 2017

 

Le conseil d'administration

En haut (de gauche à droite) : Jolyane Damphousse (administratrice), Martine Duchesne (présidente), Karina Tardif (secrétaire)

En bas: (de gauche à droite): Natacha Pilotte (trésorière), Vicky Lavigne (vice-présidente), Audrey Michaud (administratrice), Stéphanie Ringuette (administratrice). 

Les participantes

Andréanne Ruel-Lachance, 28 ans,  Conseillère en emploi

Ayant à cœur la cause et désirant avoir un objectif pour augmenter ma motivation à courir, le Défi des Demois’Ailes est ce qu’il me fallait. Pouvoir dépasser mes propres limites personnelles m’apportera un grand sentiment de fierté surtout en ayant pu le concrétiser auprès de femmes avec qui des liens se seront tissés au fil de cette grande aventure.

Audrey-Ann Carle, 24 ans,  Soudeuse

Tout d'abord la cause me tien énormément à cœur. J'avais envie de relevé un défi personnel, sortir de ma zone de confort. Et réaliser tout ça avec des femmes formidables aussi motivé que moi. Travaillant dans un milieu d'homme ce sera une expérience très différente de mon quotidien.

Audrey-Anne Plante, 23 ans,  technologue en radio-oncologie

Ma motivation initiale était d'abord de me remettre en forme, mais aussi de me prouver à moi même que je suis capable de relever un aussi grand défi. Je souhaite en réalisant ce défi dépasser mes limites et me prouver à moi-même et aux autres qu'avec beaucoup de volonté et d'effort nous pouvons réaliser de très grandes choses. Ce défi je le fais pour moi et pour toutes les femmes qui pourront profiter des fonds que nous allons ramasser et en plus je le fais avec des femmes formidables.

Caroline Pépin, 37 ans,  Orthopédagogue

Je visualise ma place au sein de ce défi depuis un an. J'y suis enfin à ce moment où je me choisis, pour accomplir un défi de bon envergure pour moi. Je souhaite être une inspiration pour mes enfants tout d'abord, mais aussi, pour toutes les femmes pour lesquelles je vais courir, afin qu'elles réalisent que même dans les pires moments, l'entraide et l'espoir sont nos meilleurs alliés.

Christelle Montreuil, 31 ans,  Designer en développement de produits et Étudiante (doctorat sur mesure en Design et Accessibilité universelle)

La cause et le défi sont pour moi une source incroyable de motivation afin de prendre le temps de prendre soin de moi, de ma santé physique et psychologique, afin d'en montrer l'importance à mes filles, ma famille et mes amis! Seul on va plus vite et ensemble on va plus loin, ce mantra démontre bien le plus value de ce défi!

Claude Milette, 26 ans,  BAC en communication sociale

Défi personnel, passion pour la course, la cause et dépassement de soi

Claudia Boisvert, 36 ans,  Éducatrice spécialisée

Être une maman relève parfois du défi, mais avec les Demois'Ailes, je souhaite reprendre ma santé en main et surtout donner l'exemple à mes deux amours. Je souhaite leur montrer que tout est atteignable lorsqu'on y met les efforts. De plus, je désir leur inculquer de belles valeurs humaines.

Claudia Thiffault, 29 ans,  Agente de services aux citoyens

J'ai porté fièrement le titre de Demois'ailes 2016 et je porterez fièrement le titre de Demois'ailes 2017. La cause me tient à coeur et c'est une façon pour moi de donner au suivant. Les demois'ailes c'est plus qu'une aventure c'est un dépassement de soi, une expérience de groupe unique... l'expérience d'une vie. C'est avec bonheur que je fonce dans l'aventure à nouveau.

Claudie Lavigne, 34 ans,  maman à la maison, famille d'accueil, étudiante à distance

Pour du temps pour moi, pour avoir un but a m'entrainer

Coralie Dumont, 27 ans,  infirmiere

Devenir demois'ailes?Oui certainement !! Par defi personnel et celui de groupe , pour la cause ...parce que je voulais du changement dans ma vie ,briser la routine et repousser mes limites. C'est auprès des demois'ailes que je veux et vais y parvenir, elles sont inspirantes et motivantes. Je vous jure qu'a l'instant qu'on s'inscrit comme demois'ailes ... il nous pousse des ailes!

Danielle Vivier, 47 ans,  coiffeuse

demois ailes2016 et maintenant 2017 wowww quelle belle aventure qui recommance pour moi.Ce defi represente un depassement incroyable,je suis fier de ce que j ai accomplie jusqu a present 2017 sera un nouveau et grand defi.Courir 750km a travers le Quebec afin de faire connaitre notre cause,la violence conjugales est un grand bonheur surtout de redonner au suivant

Émilie Daigle, 30 ans,  technicienne en travail social

J'ai envie de me dépasser, de courrir en sachant que des femmes et des enfants vont profiter du fruit de tous ces efforts!  C'est aussi un bel exemple à donner à mes 2 petits garçons.  Je veux leur enseigner la persévérance, l'esprit d'équipe, le don de soi! 

France Dupont, 51 ans,  Massothérapeute et récréologue

À l’arrivée de la cinquantaine je voulais réaliser quelque chose de significatif, me prouver à moi-même que j’étais encore capable de faire de grande chose et d’aider les autres… J’ai toujours été une fille d’équipe, qui carbure aux projets… Lorsque j’étais récréologue, j’ai travaillé en milieu scolaire où, à certaines occasions, j’ai côtoyé des enfants et des femmes victime de violence. J’en ai moi-même été victime de la part d’un de ces parents et je peux vous dire qu’on en reste marqué…En 2016, j’ai eu l’opportunité d’accompagner les Demois’ailes en tant que massothérapeute. Ces femmes m’ont épatée par leur détermination, leur esprit d’équipe et d’entraide, ainsi que leur dépassement de soi…À 51 ans, j’ai donc trouvé ce que je ferais pour souligner ma cinquantaine!!! Je serai une Demois’ailes…. D’abord pour moi, pour me dépasser, en même temps pour montrer à mes enfants qu’on peut faire une différence et finalement pour me retrouver avec des femmes travaillant pour un objectif commun : aider la cause des femmes et enfants victimes de violence conjugale. Demois’ailes…une pour toute, toutes pour elles!!!

Geneviève Allard, 34 ans,  technicienne en travail social

A l'aube de mes 34 ans j'ai ressenti un profond désir de relever un défi pour me dépasser physiquement et mentalement. De plus, la cause me tiens à coeur puisque je suis technicienne en travail social et  j'ai souvent eu à aider des femmes des enfants dans le besoin. Par dessus tout, je veux montrer la persévérance et l'accomplissement de soi à ma fille Jeanne.

Isabelle Vigeant, 42 ans,  Assistante technique en pharmacie

40 ans!! Âge symbolique où la passion de la course à pied a débuté! Depuis, la course me procure un immense bonheur et est devenu vital pour ma santé physique et mentale. Le défi des demois'ailes me permettra de dépasser encore plus mes limites et de vivre une aventure extraordinaire avec et pour des femmes qui le sont toutes autant.

Janick Lavigne, 32 ans,  Adjointe administrative aux ressources humaines

Je veux m'offrir un temps pour moi et vivre une expérience hors du commun. Relever le défi de courir pour venir en aide aux femmes et enfants violentés dans notre région. Faire ma part pour améliorer leur qualité de vie, ne serait-ce qu'un petit instant. J'ai décidé de repousser mes limites et de me permettre cette course de femmes, qui court pour les femmes. Je suis fière d'être une Demois'ailes 2017.

Joanie Jalbert, 30 ans,  Fonctionnaire au centre fiscal

Je suis à la recherche d'une véritable passion depuis très longtemps. Je sens que ce défi sera une très grande passion. Enfin, j'aurai des objectifs à atteindre et serai motivée tout au long de l'aventure entourée de femmes aussi motivées que moi. Je veux être fière de moi et me dépasser.

Josée Leblanc, 50 ans,  Assistante technique en pharmacie

Le but de ma participation à ce beau et grand défi est de me permettre un dépassement personnel à un moment marquant de ma vie, mes cinquante ans. De plus, la vie m'a choyeé en me donnant un conjoint exceptionnel avec je partage ma vie depuis 30 ans, ce que ces femmes et ces enfants n'ont malheuresement pas la chance d'avoir dans leur vie, c'est pour moi une façon de donner au suivant.

Julie Asselin, 39 ans,  Infirmière clinicienne

Cette année j'ai décidé de vivre l'aventure des Demois'ailes, car à l'aube de mes 40 ans, j'ai besoin de vivre une nouvelle expérience et de relever ce grand défi.  Je veux prendre du temps pour moi, me dépasser physiquement et mentalement, être fière des mes accomplissements réalisés et démontrer que malgré certains obstacles, il est possible de réaliser de belles et grandes choses lorsque nous sommes bien entourés.  Et quoi de mieux pour le prouver, que le défi des Demois'ailes.  Courir auprès de femmes inspirantes et motivées en ayant à coeur une très belle cause.  Voilà pourquoi j'ai choisi d'être une Demois'ailes.

Kathleen Tousignant, 31 ans,  Agente services financiers chez Desjardins

Je suis extrêmement motivée par ce nouveau défi qui s'offre à moi, car je suis à un moment de ma vie où j'ai besoin de me dépasser...je suis surprise et fière de jour en jour des mes accomplissements et celui-ci sera probablement l'un des plus importants de ma vie!!! J'étais une fille qui n'était pas sportive du tout et j'ai commencée à courir l'an dernier à mes 30 ans et je n'arrête plus depuis,c'est le plus beau cadeau que je pouvais me faire!!! Je me sens bien quand je cours physiquement, mais surtout mentallement, j'aime la femme que je deviens à travers ces changements positifs dans ma vie! Je suis heureuse de l'exemple que je donne à mes deux jeunes enfants et émue de voir mon conjoint fier de me voir embarquer dans cette magnifique aventure des Demois'ailes!!!

Laurianne Blais-Cousineau, 26 ans,  Fonctionnaire au centre fiscal de Shawinigan

Me dépasser et encourager une cause qui me tient à coeur.

Lizanne Couture, 36 ans,  Conseillère en indemnisation

En prenant connaissance du défi des Demois'Ailes, un déclic s'est fait pour moi. Je me suis demandée pourquoi je ne pourrais pas allier ma passion pour la course et ce défi des plus stimulants. Ma réflexion n'a pas été longue, car j’ai rapidement choisi que je le ferais. La cause que supportent les Demois’ailes me touche beaucoup et l'occasion d'insuffler à mes enfants le goût du dépassement de soi et du partage a fini par me convaincre.

Manon Riopel, 44 ans,  Superviseur Postes Canada

La cause, faire la paix avec mon passé :-) dossier personnel et me faire la guerre un peu...Vivre un an pour moi…être autre chose qu'une boss et une maman ....Trop contente d'être là ...

Marie-Claude Hardy, 32 ans,  infirmière clinicienne CLSC

Comme je travaille dans le milieu communautaire, j'ai déjà eu à référer des clientes et leurs enfants dans des maisons d’hébergement qui accueillent des victimes de violence conjugale. Donc, c'est une cause qui me tient vraiment à cœur.  De plus, comme je suis nouvellement maman d'un petit bonhomme, j'avais besoin d'un nouveau défi qui me permettrait de me dépasser et qui allait m'obliger à prendre du temps pour moi. Finalement,  comme l'a dit une Demois'ailes ayant fait le défi l'an passé : ‘’ Je voulais être une de ces  femmes qui aident des femmes.’’ 

Marie-Claude Larivière, 35 ans,  Technicienne en vérification fiscale

J'ai toujours eu en tête l’idée de participer au défi pour 2 années! J'étais conquise avant même d'embarquer à pieds joints dans l'aventure! J'ai participé à l'édition 2016, donc ma participation à l'édition 2017 allait de soi. Les Demois'ailes, pour moi, c'est l'esprit d'équipe, l'entraide, la solidarité. C'est aussi, l'union des forces de toutes les participantes menant à un incroyable résultat plus que significatif pour une cause majeure: les femmes et les enfants victimes de violence conjugale. Je suis fière de dire que je suis une Demois'ailes, fière de m'impliquer et d'offrir le maximum pour la cause.

Marie-Claude Pedneault, 51 ans,  Assistante technique en pharmacie

C’est tellement un beau défi qui me fait vibrer! Maintenant, mes enfants volent de leurs propres ailes, donc c’est à mon tour de déployer les miennes! Depuis quelques années, courir me rend heureuse. Maintenant, courir pour d'autres femmes me permettra donner un autre sens à ma course, tout en me dépassant d’une façon personnelle!

Marie-Ève Beauce, 34 ans,  Éducatrice à l'école Vision

Je suis une fille d'équipe qui a besoin de dépassement! Les Demois’ailes est un beau défi d'équipe qui est de parcourir 750 km avec une quarantaine d’autres filles. Ensemble, nous allons courir pour la cause des femmes et enfants victimes de violences conjugales.

Marie-Ève Bédard, 34 ans,  Monitrice de Qualité au Mouvement Desjardins

Je veux vivre un grand défi d'entraide, de dépassement de soi avec des femmes extraordinaires. Je veux montrer l'exemple à mes deux filles. Je veux que la générosité et l'activité physique fassent partie de leur vie ! Je veux donner un but à mes sorties de courses. Je veux me sentir utile en aidant des femmes dans le besoin. En 2017, je veux avoir des ailes !

Marie-Pier Brière-Rousseau, 27 ans,  Coiffeuse

Cette année sera ma troisième participation en tant que Demois’ailes. Je suis fière de tout ce que j'ai accompli au cours des dernières années, et cette année j’ai comme défi de me surpasser encore plus ! Je suis fière d'être une Demois’ailes. ‘’Une pour toutes ! Toutes pour elle 💜

Maryse Garand, 32 ans,  Infirmière clinicienne

Cliquez ici pour modifier le texte

Mélanie Cloutier, 32 ans,  Infirmière praticienne spécialisée IPSPL

Pour moi, le défi des Demois'ailes est l'occasion en or de donner aux suivant(e)s pour une cause qui me tient à cœur tout en réalisant un défi de course qui m'interpelle. Ayant eu la chance de côtoyer une Demois'aile l'an passé, j'ai compris que l'esprit d'équipe, la solidarité et le désir d'aider les autres seraient mes motivations à y participer cette année. Je désire être un exemple de détermination et de persévérance pour ma famille et ma communauté. C'est donc, la fierté à l'œil et le cœur rempli d'espoir que je courrai, tout au long de l’année et e juillet 2017, pour ces femmes et ces enfants victimes de violence conjugale qui rêvent d'un nouveau départ. 

Nancy Dignard, 48 ans,  Infirmière-auxiliaire

À l’approche de la cinquantaine, je veux me prouver que je suis capable de relever ce gros défi. J'aime la course à pied, j'ai besoin de ce sport pour vivre. C’est avec mon implication dans cette cause que je donne au suivant. Aussi, je veux courir avec des femmes et pour les femmes. 

Natalie Gélinas, 42 ans,  Chef du service d'urgence

C’est une deuxième année avec les Demois'ailes pour moi et je suis très fière de relever à nouveau ce très beau défi qui me donne l'occasion de redonner aux autres.

Nathalie Gélinas, 42 ans,  infirmière clinicienne

La fierté de surmonter un défi entouré de Demois'ailes partageant la même passion que moi, tout en supportant une honorable cause.

Renée Frigon, 33 ans,  Coordonnatrice qualité & Recherche & développement à La Fernandière

Demois'ailes de l'année 2016, j'ai su en réalisant ce défi que mon cœur était conquis pour une seconde année. Les Demois'ailes sont pour moi une source de motivation sans fin qui me donne un sentiment de solidarité, d'entraide et d'appartenance à un groupe. Les Demois'ailes m'ont permis de grandir intérieurement, de vivre une année de dépassement de soi et d'accomplissement personnel. Je suis fière d'être une Demois'ailes 2017.

Sofia Boufaied, 35 ans,  Directrice de compte Desjardins entreprises

 

Solanie Pâquet, 32 ans,  Infirmière Clinicienne

Demois'ailes 2017, je suis fière de faire partie de cette grande aventure ! Ce défi inspire pour moi le dépassement de soi, la force, le travail d'équipe, le soutien et la solidarité! Je suis une mère de 3 enfants et j’ai un conjoint que j'adore. Je me considère chanceuse et j'espère que mon implication pour la cause donnera des ailes aux femmes dans le besoin afin qu'elles puissent voler vers leur liberté!

Sonia Martel, 47 ans,  Adjointe administrative

Depuis un certain temps, je ressentais le besoin de relever un défi de taille. De plus, je suis avec intérêt les divers accomplissements des Demois’ailes. La mise en forme, l’esprit d’équipe, l’entraide et la cause sont des motivations puissantes qui me poussent à faire partie de ce merveilleux groupe de femmes. J’ai, donc, décidé de me lancer dans cette belle aventure cette année! 

Sophie Hamelin, 43,  Adjointe administrative

Je me suis mise à la course à pied avec ma fille, en février 2016. Nous avons fait quelques courses officielles, depuis ce temps. Les courses de groupe me donnent beaucoup d'énergie et de motivation, mais j'avais besoin d'un plus gros défi. Je crois bien l'avoir trouvé auprès des Demois'ailes, en plus de venir en aide à une cause qui me tient à cœur!! Et qui sait, je referai peut-être le défi dans quelques années avec ma fille! Fière d'être une Demois'ailes 2017 !!

Stéphanie St-Amand, 37 ans,  Technicienne en administration (travailleuse autonome)

Depuis plus de 3 ans, j'ai découvert la course à pied. Le défi des Demois'ailes vient combiner ma passion et mon désir de donner au suivant. La réalisation de tous ces kilomètres à la course, a pour but de démontrer à mes fils que tout est possible et que l'important est d’être fière de soi. Tous ces pas seront, aussi, pour toutes ces femmes et ces enfants qui sont des victimes de violence conjugale. Car pour eux, nous voulons faire la différence.

Valérie Caron, 35 ans,  Agente à la conformité

Mes 2 enfants sont maintenant des adolescents et j'ai envie de prendre du temps pour moi ainsi que de relever de nouveaux défis. Le défi des Demois'ailes me permet de rallier ma passion pour la course à pied à une cause qui me touche. J'embarque dans cette aventure motivée par le désir de me dépasser moi-même, par l'esprit d'entraide et l'appartenance à ce groupe de femmes unies par la même passion et réunies pour une même cause. Je suis fière d'être une Demois'ailes!