Le défi des Demois'Ailes

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Les Demois'Ailes 2018

Le conseil d'administration 2018 

Annie Martineau

28 ans

Gérante de boutique

Je suis si fière de faire partie de ce défi cette année! C'est une cause importante pour moi et je suis contente de pouvoir aider à redonner à ma communauté. Je le fais également pour vivre une expérience hors du commun, me dépasser et me prouver à moi-même que je peux tout faire... même cette course! 

Marie-Lou Gélinas

40 ans

Coordonnatrice du service de révision (MTESS)

Je vais réaliser ce défi pour démontrer que tout est possible si on y met les efforts. Je le fais pour moi, pour dépasser mes limites et aussi pour mes enfants. Pour qu'ils voient jusqu'où la persévérance, la détermination et la collaboration peut mener. Je veux avoir le sentiment du devoir accompli envers les femmes qui profiteront des sommes amassées et des services des maisons d'hébergement. C'est une cause qui me tient vraiment à cœur. Finalement, j'ai envie de partager ma passion pour la course avec d'autres femmes. Je suis vraiment fière de faire partie des Demois'Ailes 2018!!

Audrey-ann Carle

25 ans

Soudeure


Marie-Pier Brière Rousseau

28 ans

Coiffeuse

Je suis fière de faire partie des demois'ailes pour une 4e année ! Pour moi, les demois'ailes c'est maintenant devenu un mode de vie. je suis incapable de m'en passer. Pouvoir aider ces familles qui en ont besoin me donne le goût de toujours aller plus loin avec cette grande famille que sont les demois'ailes !


Claudie Lavigne 
35 ans
maman à la maison, famille d'accueil, étudiante

Pour le temps que je me consacre à prendre soin de moi, à me dépasser, à accomplir un défi extraordinaire. Je le refais pour une deuxième année, car les Demois'ailes m'aident à me dépasser, à atteindre des buts et à ramasser des sous pour les femmes et enfants victimes de violence conjugale.

Sophie Leblanc
44 ans
Directrice générale à La Villa Tournesol 

Depuis quelques années, j'entends parler du défi par l'entremise de contacts. Cette année, à l'aube de mes 45 ans, j'ai décidé de foncer droit devant et de réaliser ce projet tant désiré. De plus, la cause supportée par les Demois'ailes me tient à coeur. Cette année, c'est à mon tour de repousser mes limites et de donner au suivant.